Protestation : vive tension à Port-au-Prince

RTI
Read Time1 Minute, 4 Seconds

Port-au-Prince, le 15 octobre 2018.- Une situation de tension a régné en fin d’après-midi (15 octobre) à Port-au-Prince où des étudiants ont entreposé des barricades de pneus enflammés dans plusieurs rues menant à la Faculté de droit et des sciences économiques (FDSE) de l’Université d’État d’Haïti (UEH).

Ainsi, les protestataires ont-ils voulu demander des comptes sur la gestion du fonds PetroCaribe. Ce, en attendant la réalisation de la grande mobilisation anti-corruption prévue pour le 17 octobre 2018, jour de la commémoration de la mort de Jean-Jacques Dessalines, le fondateur de la Nation.

Les protestataires ont scandé des propos hostiles à l’endroit du pouvoir en place qui, selon eux, ne manifeste pas de « volonté réelle » capable d’éclairer la lanterne des citoyens-nés sur la gestion dudit fonds.

À l’avenue John Brown (Lalue), une situation de panique a été constatée. Des élèves de plusieurs lycées de la Capitale, qui réclamaient la construction de leur école détruite depuis le 12 janvier 2010, ont lancé des pierres au cours d’une manifestation instantanée.

La présence de certains agents de la PNH a été remarquée dans les parages du Champ-de-mars. Des tirs sporadiques ont été entendus non loin des zones surchauffées.

 

Vant bèf info (VBI)

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La mobilisation #PetroCaribeChallenge se poursuit, en dépit d’apparentes manœuvres d’intimidation du pouvoir

Port-au-Prince, le 15 octobre 2018.- Une situation de tension a régné en fin d’après-midi (15 octobre) à Port-au-Prince où des étudiants ont entreposé des barricades de pneus enflammés dans plusieurs […]