Justice : 2 novembre, journée internationale contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes, le dossier Vladjimir Legagneur toujours dans les tiroirs

RTI
Read Time1 Minute, 5 Seconds

Il y a cinq ans jour pour jour, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes français ont été tués au nord du Mali. En leur mémoire, l’ONU a décrété, le 2 novembre journée internationale contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Depuis le début du 21e siècle, plusieurs centaines de journalistes, à travers le monde, ont été assassinés dans le cadre de leur travail : “informer le public sur les faits dont ils avaient été témoins.”

Malheureusement plus de 90% des crimes commis contre les professionnels de la presse restent impunis. Cette quasi-impunité constitue un encouragement pour les criminels et les groupes armés qui se font régulièrement remarquer par leurs actions contre les journalistes.

Par ailleurs en Haïti, plus de 6 mois après la disparition du photo-journaliste Vladjimir Legagneur, disparu depuis le 14 mars 2018, dans des conditions mystérieuses, la justice haïtienne reste silencieuse.

Ce 2 novembre est une preuve flagrante du manque de respect de la liberté de la presse en Haïti.

Cette date marque aussi une déception pour ceux qui avaient massivement gagné les rues pour réclamer la justice sur le dossier de Vladjimir Legagneur. Preuve que nous autres, Haïtiens n’ont aucune consistance dans nos luttes revendicatives.

source: netalkole.net

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Sécurité : opération policière à Village de Dieu (Port-au-Prince), pas une arme saisie

Il y a cinq ans jour pour jour, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes français ont été tués au nord du Mali. En leur mémoire, l’ONU a décrété, le […]