Vers la construction de 30 écoles nationales et 2 lycées dans le pays

RTI
Read Time2 Minutes, 31 Seconds

Trente écoles nationales et deux lycées (32 écoles publiques au total), tel est le nombre d’établissements scolaires que le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), se propose de construire cette année dans le cadre de son budget d’investissement de l’exercice fiscal 2018-2019. Neuf départements du pays accueilleront ces bâtiments scolaires en vue d’augmenter l’offre dans le domaine de l’éducation.

L’Ouest, la Grand’Anse, les Nippes, le Sud, le Sud-Est, le Nord, le Nord-Est, le Nord-Ouest, l’Artibonite sont en effets les neuf départements géographiques du pays dans lesquels ces 32 écoles, réparties en 18 lots, vont être construites.

Le procès-verbal d’ouverture des Plis de l’appel d’offres ouvert au niveau national au No MENFP-1819-TB-AOON-001 pour la construction de ces écoles publiques, a été dressé, mercredi 31 octobre 2018, à Pacot. La cérémonie s’est déroulée en présence des membres de l’Unité de passation de marchés (UPM) du MENFP et des représentants des firmes spécialisées en bâtiment et en travaux de génie civil ayant fait préalablement, sous Plis cachetés, le dépôt de leurs pièces comprenant, entre autres, leurs qualifications et leurs propositions financières, constate Haiti Press Network.

Les enveloppes de 18 lots en concurrence contenant les qualifications techniques des entreprises intéressées et leurs propositions financières, ont été ouvertes en séance publique d’ouverture des offres.

Il s’agissait d’une opération visant à aboutir, après l’analyse des dossiers et la validation par la Commission nationale des marchés publics (CNMP), à la sélection des entreprises qualifiées parmi 125 intéressées au total, suivant les critères d’éligibilité qui se conforme substantiellement aux conditions de l’appel d’offres et qui se sera révélée être la mieux-disante.

Après ce processus, les firmes retenues et validées par la CNMP signeront le contrat avec l’État haïtien via le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle qui, selon le vœu du gouvernement, va mettre le pays en chantier, d’autant plus qu’après ce marché, indique un membre de l’UPM, il en reste 17 autres constructions à faire durant l’année.

Jean Astrel Magloire de l’UPM a précisé dans ses propos d’ouverture de l’opération que, dans le cadre de cet appel d’offres, 125 chèques de direction ont été vendus par les banques ; 18 millions 600 mille gourdes de crédit ont été octroyées par les banques et les assurances comme garantie de souscription ; 25 millions de gourdes de crédit à octroyer par les banques en garantie de bonne exécution et finalement, 1 milliard 365 millions de gourdes à injecter dans l’économie nationale sur 12 mois en provenance du MENFP comme budget des travaux de construction.

Texte : Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti.com

Photo : Sadrac Théodore et Alix Laroche  Source HPN

 

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

L’électrification d’Haïti 24 heures sur 24 sort du black-out, les responsables entrent dans la lumière

Trente écoles nationales et deux lycées (32 écoles publiques au total), tel est le nombre d’établissements scolaires que le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), se […]