Situation de terreur au Cap-Haitien, la 2è ville du pays.

RTI
Read Time1 Minute, 3 Seconds

Cap – Haïtien, ville très paisible depuis un bon nombre de temps, se reveille parallèlement à d’autres villes du pays qui demandent le départ du chef de l’état.

Suite à la journée de manifestation du 18 novembre 2018, où beaucoup d’incidents sont enregistrés dans la deuxième ville du pays, il y avait affrontements entre la PNH et les manifestants, plusieurs blessés par balles et 2 morts recensées.

La population vivait une autre journée de tension ce lundi 19 novembre, tous les activités étaient paralysés, jets de pierre, de bouteille et des tires sporadiques entendus dans plusieurs quartiers de la ville.

Cet après midi, 2 jeunes filles ont trouvées la mort du côté de Samari, les personnes qui étaient sur place et la maman de l’une des victimes témoignent que c’est la police qui est responsable de cet acte.

Du côté de Lot bò Pont la situation est désastreuse, les les riverains ont du mal pour fréquenter cette zone.

A Madeleline, c’est presque la même situation.

Vertières, très dangereux pour accéder à cette zone, jets de pierre et bouteille partout et dans plusieurs direction et fait plusieurs victimes.

Pas d’électricité, les rues sont vidées.

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Cap-Haitien, la tension continue encore ce mardi.

Cap – Haïtien, ville très paisible depuis un bon nombre de temps, se reveille parallèlement à d’autres villes du pays qui demandent le départ du chef de l’état. Suite à […]