RD : Multiplication des arrestations et de déportations d’haïtiens dans la province de Pedernales

RTI
Read Time1 Minute, 34 Seconds

Suite à l’incident survenu samedi d’un groupe d’haïtiens armés contre le renommé cardiologue dominicain Pedro Ureña et 6 autres personnes (3 médecins et 3 hommes d’affaires) qui faisaient du tourisme local sur la route internationale à hauteur de la ville de Palmita au Nord Ouest de la République Dominicaine , les opérations de « contrôle » contre les haïtiens en situation migratoire irrégulière se sont multipliées depuis lundi.

Mardi, suite a des opérations de contrôle migratoire commencé lundi par le personnel de Migration, le Corps spécialisé de la sécurité des frontières (Cesfront), l’armée et les services de renseignement, dans les communautés d’Oviedo, de La Colonia, de Juancho, de Nueva Rosa et dans certains secteurs de la municipalité de Pedernales, plusieurs dizaines d’haïtiens, tous des jeunes hommes, ont été arrêté et transportés dans deux bus de la Direction Générale de la Migration (DGM) à la « Enriquillo Fortress »,

Si certains haïtiens après vérification ont été relâché, la majorité a été transporté dans la Province d’Independencia à pour y être enregistré avant leur déportation en Haïti.

Le responsable des migrations à Pedernales, le Major Martín Beltré Sánchez, qui dirige ces opérations de contrôle, a indiqué qu’il s’agissait seulement d’opérations de contrôles migratoire normales d’haïtiens.

Toutefois, les habitants de cette province frontalière estiment que les déportations d’haïtiens ont plus que doublé et qu’il s’agit plutôt de représailles, suite à l’incident de samedi impliquant le cardiologue dominicain Pedro Ureña.

Mardi le colonel Durán Infantes, Directeur Général du Corps spécialisé de sécurité frontalière terrestre (CESFRONT) se trouvait à Pedernales afin de surveiller et d’enquêter sur la situation sécuritaire de la frontière.

source: Haitilibre

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Situation de terreur au Cap-Haitien, la 2è ville du pays.

Suite à l’incident survenu samedi d’un groupe d’haïtiens armés contre le renommé cardiologue dominicain Pedro Ureña et 6 autres personnes (3 médecins et 3 hommes d’affaires) qui faisaient du tourisme […]