Jovenel Moise n’était pas prêt à être président, dit Stevenson Benoit

RTI
Read Time2 Minutes, 15 Seconds

Après son échec à la présidentielle de 2016, l’ancien candidat et sénateur Stevenson Irvenson Benoit avait privé le public haïtien de ses déclarations les unes les plus révélatrices que les autres. Finalement, il est sorti de son mutisme. Dans une entrevue accordée à Radio Vision 2000, l’ancien parlementaire critique sans mâcher ses mots le président Jovenel Moise qui, selon lui, a déjà connu l’échec au pouvoir.

De l’avis l’ancien parlementaire, le chef de l’État n’était pas prêt à conduire les destins de la nation haïtienne. L’ancien représentant du département de l’Ouest à la 49ème législature appelle son ancien concurrent à cesser ses promesses envers la population et se mettre au travail.

Pour prouver l’échec du président de la République, Stevenson Benoit s’et tourné vers le secteur agricole présenté comme le cheval de bataille de Jovenel Moise. « Alors que Jovenel Moise vante ses réalisations dans le secteur agricole,  il a commandé 12 mille tonnes de riz à l’étranger », peste Monsieur Benoit qui se dit être perplexe devant cette situation.

Il critique également la méthode mise en branle par Jovenel Moise pour la remobilisation de l’armée haïtienne.

Quant à la fameuse promesse d’électrifier tout le territoire national, dans maintenant 8 mois, faite par le chef de la magistrature suprême de l’Etat, Stevenson Benoit croit que Jovenel Moise doit  se ressaisir.

Stevenson benoit s’est également prononcé sur le dossier Petrocaribe. Il s’aligne du rang de ceux qui estiment que le procès Petrocaribe ne pourra pas avoir lieu sous l’administration de Jovenel Moïse et le parlement actuel. Steven Benoit justifie sa position par le fait que, dit-il, le président de la République et la majorité des parlementaires en fonction avaient bénéficié des financements liés à Petrocaribe, durant la campagne électorale.

L’ex-candidat à la présidence qui semble connaitre déjà les conclusions du rapport de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, appelle la population à maintenir la mobilisation visant à exiger que toute la lumière soit faite sur la gestion de ces fonds. Steven Benoit souligne par ailleurs que tous les ministres ayant signé des résolutions autorisant le décaissement des fonds PetroCaribe, de René Préval à partir de 2008 à Jocelerme Privert en 2016, vont devoir rendre des comptes.

D’un autre côté, l’ancien parlementaire prévient qu’il n’y aura pas d’élections en octobre 2019. Pour lui, les citoyens en âge de voter qui seraient selon lui environ 6 millions aujourd’hui ne disposeront pas à temps de carte électorale valide.

Source:loophaiti

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Haiti-Selection U20: 25 joueurs convoqués pour préparer le mondial

Après son échec à la présidentielle de 2016, l’ancien candidat et sénateur Stevenson Irvenson Benoit avait privé le public haïtien de ses déclarations les unes les plus révélatrices que les […]