Emmené par un grand Neymar, le PSG en démonstration face à l’Etoile Rouge

RTI
Read Time3 Minutes, 20 Seconds

Battu par Liverpool en ouverture de la Ligue des champions, le club parisien a bien réagi contre l’Etoile Rouge mercredi soir au Parc des Princes (6-1).

Tous les voyants au vert pour le PSG ! L’Etoile rouge de Belgrade arrivait au Parc des Princes avec une série de 34 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Elle en est repartie avec une correction (6-1). Grâce à un triplé de Neymar et des buts signés Cavani, Di Maria et Mbappé, les Parisiens ouvrent leur compteur en Ligue des champions avec la manière, quinze jours après leur défaite à Liverpool (3-2).

Le PSG jamais inquiété

S’ils ont accroché Naples au «Marakana» lors de la première journée (0-0), les champions de Serbie n’ont jamais espéré face au PSG. C’est un attaque-défense qui se mettait rapidement en place et les occasions ont vite commencé à pleuvoir sur le but du pauvre Borjan. Lequel ne pouvait rien sur cette merveille de coup franc direct signé Neymar (1-0, 20e). Pas plus que lorsque le Brésilien reprenait de près un centre de Mbappé (2-0, 22e). Peu recherché par ses partenaires de l’attaque, Cavani se servait tout seul comme un grand avec un joli but en solo (3-0, 37e) et Meunier trouvait Di Maria (4-0, 41e). Un dernier festival de «Ney» dans la surface et c’était la mi-temps.

Si le PSG était un poil moins pressant à la reprise, Mbappé, qui a brillé par sa maladresse, ajoutait un cinquième but (5-0, 70e) avant que Marin sauve l’honneur serbe en fusillant Areola – tranquille à part ça – à bout portant (5-1, 75e). Le PSG pouvait gérer. Neymar nettoyait encore la lucarne sur coup franc (6-1, 81e) avant de sortir sous les vivas (6-1 score final). «Je ne veux pas que les gens prennent ce match comme référence, note toutefois Meunier. Je préfère qu’on fasse une très bonne prestation contre Liverpool ou Naples. La Ligue des champions est un sujet sensible, les gens ont tendance à s’emballer quand on fait un gros score… Mais on a vu beaucoup de bonnes choses.» Prochain rendez-vous pour le PSG ? La réception de Lyon, dimanche (21 heures).

Paris, c’est sérieux

Depuis Liverpool, Paris a changé. «Il y a eu un avant-Liverpool, quand on gagnait nos matches avec des joueurs mais pas encore un collectif. Et un après, avec une mentalité qui a changé, peut-être une prise de conscience, avec des joueurs et un collectif. C’est l’ensemble qui fait la différence», résume Meunier.

Neymar superstar

Paris a brillé collectivement mercredi. Mais un joueur a crevé l’écran plus que les autres, un Neymar XXL. «Triple plus XXL, rectifie Choupo-Moting. Super fort. Tout le monde connait ses qualités, il les a montrées une fois de plus. Ça fait du bien. Quand il a vraiment envie de jouer, tout le monde a envie de le regarder… Il a fait un match magnifique. On va tout faire pour qu’il continue comme ça et qu’on continue tous comme ça.» Avec ce Neymar-là et cet état d’esprit collectif, le PSG peut rêver en grand. A noter l’énorme prestation de Marco Verratti dans l’entrejeu.

Des débordements en dehors du stade

L’interdiction de déplacement infligée aux supporters de l’Etoile Rouge et le huis-clos partiel (tribune Auteuil fermée) du PSG ont accouché d’une situation ubuesque : plusieurs centaines de fans serbes ont pris place dans le secteur K du Parc des Princes, juste à côté des 800 supporters d’Auteuil recasés pour l’occasion en J. La proximité entre les deux camps n’a finalement causé aucun souci. Du moins pendant le match. Car des affrontements entre fans serbes et parisiens ont eu lieu aux abords du stade juste après la rencontre. Les forces de l’ordre ont dispersé les derniers bagarreurs à coups de gaz lacrymogènes.

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Porté par Messi, le Barça renverse Tottenham à Wembley

Battu par Liverpool en ouverture de la Ligue des champions, le club parisien a bien réagi contre l’Etoile Rouge mercredi soir au Parc des Princes (6-1). Tous les voyants au […]