Corruption : le sénateur Youri Lartortue crie au détournement de fonds dans l’affaire Dermalog

RTI
Read Time1 Minute, 53 Seconds

Le président de la commission éthique et anti-corruption du Sénat de la République, Youri Latortue, a, suite à une rencontre réalisée la semaine dernière avec des ministres et directeurs généraux, dénoncé un détournement de fonds entourant le contrat signé entre l’État haïtien et la firme Dermalog.

Parmi les participants à cette rencontre, le ministre de la justice et de la sécurité publique Jean Roody Aly, le ministre de l’économie et des finances, Ronald Décembre, le Directeur général du Bureau de monétisation de l’aide publique au développement (BMPAD), Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur et celui de l’Office national d’identification (ONI), Jude Jacques Elibert.

Selon le président de ladite commission, le dossier relatif au contrat signé entre l’État haïtien et la firme Dermalog était au coeur des échanges réalisés lors de ladite rencontre.

Le sénateur Youri Latortue a exprimé ses préoccupations face à l’empressement des autorités haïtiennes à décaisser 8 millions 200 mille dollars américains en faveur de cette firme pour la fabrication des cartes d’identification nationale, alors qu’une compagnie haïtienne avait proposé de réaliser le même travail au prix de 2.8 millions de dollars.

« Le déblocage de cette somme en faveur de la compagnie Dermalog n’est autre qu’un détournement de fonds », a considéré le président de la commission éthique et anti corruption du Sénat, Youri Latortue.

Selon ce dernier, cette rencontre a permis au Directeur de l’ONI de faire des révélations concernant la signature de ce contrat. Le sénateur de l’Artibonite, qui rapportait les propos du Directeur de l’ONI, a déclaré que la Première Dame Martine Moïse était présente dans délégation haïtienne qui a rencontré les responsable de cette compagnie en France afin de finaliser ledit contrat.

Youri Latortue a, par ailleurs, précisé que la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) n’a pas validé ce contrat. Ce, en dépit du déblocage de cette somme par l’État haïtien au profit de la firme Demalog.

Vant bèf info (VBI)

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Kenneth H. Merten prêche l’évangile du dialogue

Le président de la commission éthique et anti-corruption du Sénat de la République, Youri Latortue, a, suite à une rencontre réalisée la semaine dernière avec des ministres et directeurs généraux, […]